Ouvrir un cabinet dentaire au Maroc

Le secteur médical au Maroc est assez dynamique et on recherche des médecins de plusieurs spécialités telles que les dentistes. Si vous êtes un spécialiste dentiste et que vous souhaitez ouvrir votre cabinet dentaire au Maroc, vous devez impérativement suivre toutes les démarches et obtenir les autorisations nécessaires. Quelles sont les démarches à suivre pour ouvrir un cabinet dentaire ? Vers qui se tourner pour obtenir les autorisations d’ouverture du cabinet dentaire ? Cet article répondra à toutes vos questions et vous guidera dans l’ouverture de votre cabinet dentaire au Maroc.

Les prérequis avant la demande d’ouverture du cabinet dentaire

Avant de lancer la procédure pour obtenir une autorisation d’ouvrir un cabinet dentaire au Maroc, il est important de commencer par faire une étude de marché et un business plan. Ces deux éléments vous permettront de cerner tous les paramètres de votre projet. L’étude de marché est aussi l’occasion d’étudier la demande de soins dentaires qui se pratiquent dans la zone où vous souhaitez vous installer. Il convient donc d’avoir une idée sur les différentes spécialités qui sont les plus demandées ainsi que l’équipement que ces activités nécessitent.

Il faut aussi prendre en compte la pyramide d’âge pour savoir le niveau de demande auquel il faut s’attendre. Il est important aussi de vérifier la présence des cabinets dentaires qui sont déjà dans votre zone de prédilection. Vous devez savoir si ces cabinets ont des demandes et s’ils sont débordés ou pas. Vous saurez ainsi à quoi vous attendre en termes d’affluence.

Diplôme nécessaire pour l’ouverture d’un cabinet dentaire

Tout comme l’ouverture d’un cabinet médical d’un généraliste, un dentiste doit avoir un doctorat dentaire. Le médecin principal doit donc être titulaire d’un diplôme d’omnipraticiens, ce qui veut dire qu’il est plus polyvalent ou un diplôme de dentistes spécialisés. Il peut aussi s’associer à d’autres médecins qui ont des spécialités différentes aux siennes, mais toujours dans le domaine de la médecine dentaire.

Emplacement du cabinet dentaire

Pour être sûr d’être retrouvé par la clientèle il est important que le cabinet soit à proximité des habitations. Il faut prendre en compte la taille et les caractéristiques de la population locale. Cela vous permettra de choisir un local très grand ou de taille moyenne en fonction du nombre de personnes qui est susceptible de passer dans votre cabinet. Une fois que le local est trouvé, il faut penser à bien l’équiper avec le matériel qui correspond aux spécialités que vous allez proposer aux patients.

Nb: L’espace dédié au cabinet doit être assez aéré et espacé pour permettre d’avoir une salle d’attente pour les patients, une salle pour les consultations, les latrines et toutes les autres commodités.

Inscription à l’ordre des médecins

Le médecin qui souhaite ouvrir un cabinet dentaire doit également être inscrit à l’ordre des médecins. Pour cela, il doit s’adresser au conseil régional de l’ordre des médecins sa région en présentant son dossier. Le dossier doit contenir :

  • Une fiche de demande d’inscription à télécharger
  • Le diplôme de doctorat en médecine dentaire
  • Une copie conforme de la carte d’identité nationale,
  • Un casier judiciaire récent de 3 mois
  • Une copie conforme du diplôme attestant la spécialité de dentiste
  • Une photo d’identité du demandeur
  • Un justificatif du règlement des cotisations annuelles (pour les médecins des secteurs privés)

Une fois que le dossier est déposé, le conseil régional va analyser les éléments conformément à l’article 4 de la loi 131-13 relative à l’exercice de la médecine. En cas de dossier incomplet, le médecin sera mis au courant pour compléter le dossier. Dans le cas contraire, il ne pourra pas obtenir un reçu de son inscription à l’ordre des médecins et ne pourra non plus faire sa demande d’autorisation d’ouverture.

Bon à savoir

Le médecin dentiste peut être emmené à prouver qu’il n’est pas déjà inscrit dans un autre ordre de médecins au Maroc ou à l’étranger. En plus, il doit aussi prouver qu’il n’a jamais été condamné par la justice sur le territoire marocain.

Une fois que tout est en place, il convient de s’adresser au conseil régional pour obtenir l’autorisation d’ouvrir le cabinet dentaire.

Autorisation d’ouvrir un cabinet médical

La demande de l’autorisation d’exercer se fait en déposant le dossier physique au siège du Conseil Régional, contre récépissé. Le dossier doit comporter :

  • Une liste des équipements du cabinet,
  • Un contrat de bail ou un acte de propriété,
  • La décision d’inscription au tableau de l’Ordre National des médecins.

Le dossier peut parvenir physiquement ou par voie électronique avec un accusé de réception. Une fois que le dossier est déposé, une commission d’enquête est désignée par le conseil régional pour effectuer des enquêtes conformément aux textes de loi. Si les enquêtes sont positives, le président du conseil régional délivre une attestation de conformité qui donne autorisation d’ouvrir le cabinet dentaire.

Les coûts de l’ouverture d’un cabinet dentaire

Pour ouvrir un cabinet dentaire, il faut se préparer financièrement.

Vous aurez besoin d’investir dans la location d’un espace professionnel ainsi que dans l’aménagement de votre local. Il faut prévoir entre 1MDHS et 2MDHS pour l’achat du matériel.

Cette enveloppe servira aussi à faire des travaux de rénovation et d’achat de mobilier.

Il est aussi important de prévoir une enveloppe pour le personnel dont vous aurez besoin. Que ce soit à l’accueil ou en salle de consultation, vous aurez besoin d’une ou de plusieurs personnes pour vous assister lors des travaux.

Nous vous recommandons de vous associer à d’autres pratiquants pour limiter les couts de l’investissement initial.

Savoir financer l’ouverture du cabinet dentaire au Maroc

Pour aider les professionnels, l’État marocain a mis en place plusieurs aides. Vous pouvez faire appel à des investisseurs privés en présentant votre business plan. Il est aussi possible de vous associer à des confrères dans le but de renforcer vos fonds.

Au Maroc, de nombreux établissements financiers ainsi que les banques sont prêts à financer les projets de création de cabinets médicaux. En effet c’est un secteur de la profession libérale qui est rentable à coup sûr et les banques sont certaines d’avoir un retour sur investissement.



Lire aussi


Laisser un commentaire

Recevez les meilleurs articles dans votre boîte de réception !